ThéâtredéambulationRetour au calendrierRetour au calendrier

Like me

Dimanche 12 Février à 18h Durée : 1h Tarif B : 16 € / 13 € / Abo : 12 € / Duo : 25 € Dès 12 ans Piscine Intercommunale / Montfort l’Amaury

Spectacle déambulatoire en piscine

« Chaque minute compte. Je dois accepter la pression, la faire mienne. Tenir, jusqu’à l’asphyxie. Je dicte mes règles, je suis un conquérant de l’impossible. »
Un champion d’apnée. Des casques. Des pas dans le pédiluve. Une noyade. Des voix adolescentes. Un casier qui claque. Une vidéo virale. Un puzzle à reconstituer.
Jusqu’où est-on prêt à aller pour sauver son image ?

Dans une vraie piscine, lieu par excellence où l’on se montre et où l’on regarde, le célèbre champion d’apnée Simon Volser et le groupe de spectateurs déambulent. Obnubilé par les « like », Simon Volser n’hésite pas à créer le buzz autour de sa personne, se livrant sur tous les sujets, jusqu’à raconter le jour où il a sauvé un adolescent de la noyade.

Casque sur la tête, placés en position d’observateur, les spectateurs participent à la mise à nu du « héros » et à la révélation béante de ses failles. La façade se lézarde inexorablement. Bousculant le rapport du public et de l’intime, cette mise en apnée troublante invite de toute urgence à sortir la tête hors de l’eau.


-----------

La compagnie dans l’arbre
Interprétation : Simon Dusart
Conception : Simon Dusart et Pauline Van Lancker
Ecriture : Léonore Confino
Mise en scène : Pauline Van Lancker
Création sonore et technique : Xavier Leloux. Avec les voix de : Azeddine Benamara, Murielle Colvez, David Lacomblez, Tom Lecocq, Florence Masure, Zoé Pinelli. Initiation apnée : Clémentine Quenon, Frédéric Pinelli . Administration : Laurence Carlier. Diffusion : Margot Daudin Clavaud. En coproduction avec La Passerelle (Rixheim - 68), Le Boulon, CNAREP (Vieux Condé - 59), La Barcarolle, EPCC spectacle vivant Audomarois (62). Création financée avec l’aide de la DRAC Hauts-de-France, la Région Hauts-de-France, le Conseil Départemental du Pas-de-Calais, la Ville de Lille. Avec le soutien du Grand Bleu, scène conventionnée d’intérêt national Art, Enfance et Jeunesse (Lille - 59), du Théâtre Jean Arp (Clamart - 92), de La Manekine (Pont Sainte-Maxence - 60) et de la Ville de Montreuil (93). Crédit photo : Kalimba.

-----------

 

Extraits du texte
SIMON VOLSER, APNÉISTE.
- A partir de 35 mètres, l’air est tellement comprimé dans mon corps, que je chute comme une pierre. Avec la pression, mes poumons ressemblent à deux balles de ping pong … je suis un condensé de moi-même.
Battements de cœur forts.
Chaque minute compte. Je dois accepter la pression, la faire mienne. Tenir, le plus longtemps possible. Je tiens mes organes dans mes mains, je dicte mes règles, je suis un conquérant de l’impossible, je pense aux alpinistes qui touchent le ciel, aux cosmonautes qui défient l’espace, aux pompiers qui traversent le feu (Il attrape une pierre ronde, qui permet aux apnéistes de peser dans l’eau), j’appartiens à la caste des surhommes, de ceux qui jouent aux cartes quand tout explose, et pour gagner la minute ultime, cette minute impossible qui torpille tous les scores, j’appelle mon enfance, je caresse gentiment la joue de ceux qui m’ont maintenu la tête sous l’eau, et d’une seule main, j’appuie fermement sur leur visage, jusqu’au sol, jusqu’à les enfermer sous un grand lac droit et gelé, et je marche, pieds nus, surpuissant et tellement cool, bercé par le tam tam de leurs petits poings qui tapent à l’aide sous la glace.
Allez vous faire foutre, moi je suis du bon côté et j’y reste.

Exploration sonore
Le compositeur et créateur sonore Xavier Leloux réalisera la bande son du spectacle, qu’il interprétera en direct. Utilisant l’espace de la piscine comme un instrument joué en live, sa musique accompagne le spectateur dans le parcours et invite à l’immersion. Les bruits de la douche, des pas dans le pédiluve, des casiers qui claquent - comme dans l’extrait ci-dessous - saisis en direct, se mêlent aux notes électro et filtrées de ses machines.
Extrait à retrouver ici

La compagnie dans l’arbre
" Depuis plusieurs années, nous poursuivons une réflexion et une démarche pour et autour de l’adolescence, période confuse et passionnante de la construction de l’identité. Ainsi nos créations interrogent les jeunes spectateurs sur des enjeux qui les concernent pleinement : affirmation de soi, définition de sa propre identité, transmission familiale, rapport aux réseaux, aux médias... Nous plongeons l’adolescent au coeur de la société, face à d’autres générations.
Au-delà d’une attention portée sur les thématiques, nous écrivons des spectacles qui s’adressent à tous à partir de 12 ans. Choisir de s’adresser aux adolescents nécessite un travail en prise directe avec ce public. Dans les choix scéniques, esthétiques, dans le jeu, l’écriture. Dans notre démarche de terrain aussi. Cela passe notamment par un travail complice avec quelques groupes d’adolescents, qui suivent les différentes étapes de nos créations et nous permettent de remettre en question nos choix, notre réflexion et notre regard d’adultes"