Spectacle musicalFamilleRetour au calendrierRetour au calendrier

La chanson de Renart

Jeudi 24 Mars à 20h45 Durée : 1h10 Tarif B : 16 € / 12 € / abo : 14 € / duo : 25 € Dès 6 ans

L’imaginatif tromboniste Fidel Fourneyron met en musique et en voix les folles ruses de Renart, d’après le fameux recueil de fables du Moyen Âge, Le Roman de Renart. Pour cette collaboration avec la chanteuse lyrique et performeuse Dalila Khatir, Fidel Fourneyron compose une partition musicale pleine de surprises et s’associe à un scénographe pour un spectacle à voir et à entendre.

Petits et grands, prennent plaisir à redécouvrir les multiples ruses du renard Goupil, du loup Ysengrin, ou encore de Chantecler le coq. La Chanson de Renart est une création musicale et visuelle faisant jouer, danser et chanter une soprano, sept instrumentistes improvisateurs, et un chœur d’enfants.

Fidel Fourneyron (élu « artiste qui monte » aux Victoires du Jazz 2019) est artiste associé à La Barbacane de 2020 à 2023.



Avec :
Dalila Khatir (voix), Fidel Fourneyron (trombone), Felicie Bazelaire (violoncelle, contrebasse), Jean Dousteyssier (clarinette, clavecin), Ronan Courty (contrebrasse, synthétiseur), Giani Caserotto (guitare électrique), Vassilena Serafimova (marimba, percussions), Sylvain Lemettre (percussions), et un chœur d’enfants (classe de CM2 de l’école Victor Duruy à Beynes)

Composition : Fidel Fourneyron
Livret : Frédéric Révérend
Scénographie : Jean-Pierre Larroche 

Création lumière : Jean-Yves Courcoux / Sonorisation : Pierre Favrez.
Co-production : OARA (Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine), Le Petit Faucheux (Tours), Théatre des quatre saisons (Gradignan), Théâtre de la Coupe d’Or (Rochefort), Les Détours de Babel (Grenoble), Département des Landes, Association Uqbar. Soutiens : DRAC Nouvelle Aquitaine, ADAMI. Fidel Fourneyron est soutenu par la DGCA pour l’écriture de la partition grâce au dispositif d’aide à l’écriture d’une œuvre musicale, et avec le soutien de l’ONDA, Office National de Diffusion Artistique. Crédit photo : Julien Borel.