DanseThéâtre d'objetsScolaireRetour au calendrierRetour au calendrier

Zakahoum !

Jeudi 15 Avril à 09h15 30 min Tarif scolaire : 5 € / 4 €

Représentations scolaires uniquement

« Zakahoum ! », c’est un voyage imaginaire. C’est une histoire sans fin où le jeu est sans cesse réinventé.
Enfant, qui n’a pas changé les règles en cours de route ? Prendre plaisir à être dans l’action, dans la transformation, peser, sous-peser, bidouiller, trifouiller, rêver, chanter, s’inventer, une histoire sans queue ni tête.
Entrer dans un monde où le ressenti, les sensations, la jouissance de l’instant prévalent sur tout.

"J’envisage ma nouvelle création Zakahoum ! comme une visite au travers des gestes enfantins reliés au jeu. Cette pièce met en scène la manipulation d’objets, pompons de laine de différentes tailles et fils noirs, s’inspirant du graphisme de l’album jeunesse On joue ? d’Hervé Tullet. En m’appuyant sur ce support qui laisse libre cours à notre imaginaire, je souhaite célébrer la découverte de l’inconnu. L’enfant joue pour explorer le monde avec tous ses sens, joue pour rencontrer l’autre et se découvrir lui-même. En manipulant les objets, en découvrant leurs caractéristiques, il affine sa perception de l’environnement. Le goût du jeu entre fiction et réalité lui permet de se développer, sur le plan cognitif, émotionnel et relationnel. En observant les jeux d’enfants et en tentant de re-convoquer la spontanéité propre à la posture d’apprentissage et d’explorations, je tire le fil d’une histoire.
De la manipulation d’objets au geste d’un corps entièrement investi, cette appétence pour le passage d’un corps quotidien à un corps dansant me permet de jouer avec la confusion, de faire apparaître le mouvement dansé dans chaque petit geste, chaque détail ; de surprendre et de me surprendre.
A propos de l’écriture chorégraphique elle-même, mes premiers temps de recherche se sont attachés à l’observation des jeux d’enfants de la petite enfance jusqu’à la pré-adolescence. L’apprentissage-réapprentissage des jeux en solo, duo, en groupe, de leurs fonctionnements internes, des logiques implacables et cette capacité à inventer-réinventer sans cesse les règles pour ouvrir tous les possibles. La grande liberté de l’enfant à créer un monde avec un rien est le fil conducteur de « Zakahoum! », duo entre une danseuse et ses rêves. Avec cette pièce, je mêle le passage du geste ludique au geste dansé par le moyen de l’intention, de la répétition, de la rythmicité, de la variation tonique du corps et de l’écriture spatiale. Cette création nécessite de mobiliser rapidement le corps dans différents états, physiques et émotionnels."
Elsa Deslandes


Création 2020
Compagnie Eteile
Elsa Deslandes
– danseuse et chorégraphe
Julie Dupret – scénographie et costumes
Nicolas Talbot – créateur son
Franck Bourget - créateur lumières et régisseur général
Laura Simi – regard chorégraphique
Pauline Madeline – regard manipulation des objets

Crédit photo : Alain Malfilâtre. Production : Compagnie Eteile. Avec le soutien des Ateliers Intermédiaires (Caen), Théâtre Foz (Caen), Centre Chorégraphique National de Caen en Normandie, le Wine / cie La Bazooka (Le Havre), le Dancing / cie Beau Geste (Valde-Reuil), Théâtre de la Barbacane (Beynes). La Compagnie Eteile est soutenue par la Région Normandie au titre de l’aide à la création et par Eteile est soutenue par la Région Normandie au titre de l’aide à la création et par la DRAC Normandie au titre des résidences-jumelages réalisées en 18/19 et 19/20.

Représentations scolaires

Jeudi 15 avril 9h15, 10h30 et 14h
La Barbacane

Niveau : maternelles
Info/réservation : scolaire@labarbacane.fr

A faire en classe

+ Exposition idéale à réaliser en classe:
Cette proposition artistique et éducative est un projet collaboratif multiforme autour de l’art, l’esthétique et la philosophie d’Hervé Tullet. Articulée autour d’ateliers vidéo disponible en ligne, L’Exposition Idéale propose à ses participants, petits et grands, de libérer leur créativité et de réaliser leur propre exposition, à leur échelle.
+ A lire :
L’album «On joue ?» d’Hervé Tullet